Actualité

05.06.2012

Les chiffres éoliens au premier trimestre 2012 en France

Le gouvernement a publié début juin le tableau de bord éolien-photovoltaïque pour le premier trimestre 2012. Selon les chiffres publiés, la capacité éolienne installée en France s’élevait au 31 mars 2012 à 6 870 MW, avec une progression minimale de 1 % par rapport au trimestre précédent. La progression des nouvelles capacités installées (+ 78 MW) a sensiblement ralenti et se situait à 71 % en dessous des nouvelles capacités éoliennes raccordées au premier trimestre 2011 (où 272 MW avaient été raccordés). L’énergie éolienne a produit 3,5 TWh au premier trimestre 2012, soit une progression de 11 % par rapport à la même période en 2011. Selon les statistiques publiées, la capacité cumulée des projets se trouvant en file d’attente s’élevait à 5 995 MW (face à 5 503 MW fin décembre 2011). La part de l’éolien dans la consommation électrique nationale a atteint quelque 2,4 % au courant des trois premiers mois de l’année 2012. Les régions Ardenne, Picardie, Bretagne, Centre et Lorraine couvrent à elles seules 56 % de la capacité éolienne totale du pays. Les régions Aquitaine et Alsace continuent à faire figure de lanterne rouge avec 0 MW de capacité éolienne installée.

31.05.2012

Présentation du premier projet de plan de développement du réseau électrique national

Le plan de développement du réseau électrique national, le Nationaler Netzentwicklungsplan (partie 1 et partie 2, documents en allemand), plan qui a été élaboré sur la base d’un scénario cadre adopté fin 2011 par l’Agence fédérale des réseaux (BNetzA), a été présenté le 30 mai dernier et sera désormais ouvert à la consultation publique. Le scénario cadre établit les pronostics sur la situation de production et de consommation d’électricité d’ici dix ans. Le projet du plan de développement du réseau électrique, qui devrait être adopté à la fin de l’année par le Parlement allemand suite à une phase de vérification par la BNetzA et une seconde phase de consultation publique, contient toutes les mesures que les quatre gestionnaires de réseaux de transports estiment nécessaires sur les dix ans à venir afin d’assurer la stabilité et la fiabilité du réseau de transport.

En savoir plus >

31.05.2012

Conférence sur l'intégration aux réseaux

Le Bureau de coordination a organisé le 22 mai 2012 à l’Ambassade de France à Berlin la conférence « Développement des réseaux, solutions intelligentes et stockage de l’énergie : Comment réussir l’intégration des énergies renouvelables ? ».
Cet évènement, qui a réuni une centaine de participants, a été l’occasion d’instaurer un véritable dialogue entre acteurs de la filière renouvelable, producteurs et fournisseurs d’électricité, gestionnaires de réseaux, décideurs politiques et scientifiques des deux pays. Outre la mise en exergue des points de concordance et de divergence entre la France et l’Allemagne sur l’intégration des énergies renouvelables aux réseaux électriques, les regards croisés engagés pendant la journée du 22 mai ont su montrer la richesse et l’intérêt d’un échange binational sur les questions de renforcement et d’extension du réseau, d’acceptabilité locale, d’innovation technologique, de réseaux intelligents et de stockage de l’énergie. Les présentations de la journée sont disponibles ci-après. Les adhérents du Bureau de coordination ont par ailleurs accès aux enregistrements audio de la conférence après inscription sur l'espace réservé de notre site.

En savoir plus >

24.05.2012

Arrêté tarifaire de l’éolien 2008

Le Conseil d'Etat a rendu le 15 mai dernier son arrêt sur la légalité de l’arrêté tarifaire éolien du 17 novembre 2008. L’arrêté avait fait l’objet d’un recours déposé par la fédération anti-éolienne Vent de colère suite à l’adoption de ce dernier en raison de l’absence de notification officielle auprès de la Commission européenne en tant qu’aide d’Etat. Le Conseil d’Etat, dont le rapporteur avait préconisé l’annulation de l’arrêté tarifaire en mars dernier, a décidé de ne pas statuer sur la question avant que la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) ne se sera pas prononcée sur le statut d’aide du mode de financement du surcoût de l'électricité éolienne. Dans le cadre de l’arrêt du 15 mai, le Conseil d’Etat a toutefois validé le niveau du tarif d’achat, lui aussi attaqué par la fédération anti-éolienne. La CJUE devrait se prononcer d’ici un à deux ans et demi. Dans l’attente de cette décision, l’arrêté tarifaire actuel demeure en vigueur et les contrats d’obligation d’achat peuvent être signés sur son fondement. Le syndicat des énergies renouvelables (SER) espère que la « CJUE reconnaîtra que c'est une aide exemptée - légale qui répond à un intérêt général ». Le gouvernement devra alors notifier le texte auprès de la Commission européenne au titre des aides d’Etat.

12.04.2012

Appel d’offres offshore en France : annonce des résultats

Les résultats de l’appel d’offres offshore lancé en juillet 2011 pour une capacité totale maximale de 3 000 MW répartie sur cinq sites ont été rendus le 6 avril dernier. Plusieurs consortiums avaient pu candidater jusqu’au 11 janvier 2012 pour un ou plusieurs lots de cet appel d’offres. Sur la base des recommandations formulées et remises par la Commission de régulation de l’énergie (CRE) fin mars et que le gouvernement a suivi dans les grandes lignes, les résultats suivants ont été communiqués :

En savoir plus >

07.02.2012

Appel d’offres éolien en mer : dépôt des dossiers

Le 11 janvier dernier, l’appel d’offres éolien en mer lancé en juillet 2011 a été clôturé avec le dépôt des dossiers des différents candidats. Le consortium formé autour de GDF Suez-Vinci-Areva a déposé des dossiers pour les sites du Tréport -site pour lequel il est l’unique candidat-, de Fécamp et de Courseulles-sur-Mer. Celui autour de GDF Suez-Vinci-Siemens a déposé sa candidature pour Saint-Brieuc, alors que le consortium composé d’EDF-Alstom-Poweo ENR-Nass&Wind-Dong Energy-WPD Offshore a déposé des candidatures pour Fécamp, Courseulles-sur-Mer, Saint-Brieuc et Saint-Nazaire. Le dernier consortium en lice rassemblant Iberdrola-Eole Res-Areva-Technip- Neoen Marine a présenté des dossiers pour les sites de Saint-Brieuc et de Saint-Nazaire. Selon le calendrier réaffirmé mi-janvier par le gouvernement mais sur lequel la filière reste quelque peu sceptique, la désignation des lauréats devra s’effectuer au mois d’avril 2012, avec le lancement d’un deuxième appel d’offres éolien en mer pour la seconde tranche de 3.000 MW.

En savoir plus >