Actualité

12.04.2012

Appel d’offres offshore en France : annonce des résultats

Les résultats de l’appel d’offres offshore lancé en juillet 2011 pour une capacité totale maximale de 3 000 MW répartie sur cinq sites ont été rendus le 6 avril dernier. Plusieurs consortiums avaient pu candidater jusqu’au 11 janvier 2012 pour un ou plusieurs lots de cet appel d’offres. Sur la base des recommandations formulées et remises par la Commission de régulation de l’énergie (CRE) fin mars et que le gouvernement a suivi dans les grandes lignes, les résultats suivants ont été communiqués :

•Les sites de Saint-Nazaire (480 MW), Fécamp (498 MW) et Courseulles-sur-Mer (450 MW) ont été attribués à Eolien Maritime France (consortium regroupant EDF EN, Dong Energy, Alstom, WPD Offshore et Nass&Wind Offshore).
•Le site de Saint-Brieuc (500 MW) a été remporté par Ailes Marines SAS (consortium regroupant Iberdrola, Eole Res, Areva, Technip et Neoen).
•Le site du Tréport (600 à 750 MW), pour lequel seul le consortium composé de GDF Suez, Vinci et Areva avait déposé un dossier, est resté sans suite.


Le consortium autour d’EDF EN, qui d’après les recommandations de la CRE aurait dû se voir attribuer quatre des cinq sites, sort grand gagnant de ce premier appel d’offres offshore. Le gouvernement français a annoncé le lancement d’un deuxième appel d’offres au courant du second semestre 2012.

Dans l’espace réservé du site, un résumé en allemand reprenant les éléments clés des résultats de l’appel d’offres est mis à disposition des adhérents.